151 logements
Genève
2012

          Le projet est une tentative pour créer un dispositif pittoresque au sein d’un système stable. Ni twin towers ni simple collage de bâtiments différents, les deux tours de logements sont parentes sans être strictement identiques. Leurs volumes respectifs ayant subi des opérations formelles de soustraction de matière elles présentent des profils différents en fonction des points de vue desquels elles sont observées, mais, surtout, elles définissent entre elles deux une forme de vide toujours changeante bien que clairement définie. Ce vide tend à les relier fortement, à l’instar des espaces vides des espaces publics de la ville traditionnelle qui relient les pleins des bâtiments dans un processus de définition réciproque.

          Le projet se situe dans la banlieue Sud de Genève, dans un vaste secteur urbanisé suivant des règles établies par Roger Diener. Les activités, essentiellement dévolues au commerce automobile, qui sont actuellement présentes sur le site doivent être relogées dans les nouvelles constructions, de sorte que la mutation du secteur en zone de logement ne se fasse pas au détriment de l’activité.

          L’opération occupe un îlot entier. Un socle d’activités est installé au rez-de-chaussée et au premier étage. Il permet de constituer un paysage construit cohérent au niveau du piéton. A l’instar du vide qui sépare les tours, les creux définis par la forme du socle en plan se rapportent aux espaces clairement délimités de la ville traditionnelle.

          Les façades sont revêtues de briques pleines suivant un calepinage où une quantité de plus en plus importante de briques en saillie par rapport au nu de la façade est mise en œuvre proportionnellement aux trois hauteurs de référence des tours.

          Les logements sont organisés autour d’ensembles séjours/cuisines en L, en T, ou en croix, qui permettent à ces pièces d’être caractérisées, conjointement, par des géométries fortes et des vues sur au moins deux façades. Tous les logements comportent des jardins d’hiver, et une très grande majorité de logements possèdent au moins deux orientations avec une vue en direct sur le lac Léman.

Budget :
n.c.
Surface :
22 972 m²
Maître d'ouvrage :
Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l'habitat coopératif
Statut :
non construit
précédent suivant