Siège social du Monde diplomatique
Paris
1999 - 2002

          Les locaux d’un ancien marchand de chevaux du XIXe siècle – le marché aux chevaux s’élevait de l’autre de la rue, à l’époque, remplacé depuis par des amphithéâtres et des locaux d’enseignement de l’Ecole des Arts et métiers – comprenant, autour d’une cour ouverte sur la rue, une maison de maître en brique, et deux ailes de moindre qualité architecturale destinées à loger les chevaux.

          Pour implanter les bureaux de la rédaction du Monde diplomatique la principale aile des chevaux est démolie. Considérant la cour comme l’élément déterminant de l’ensemble, nous reconstruisons l’aile détruite exactement au même emplacement, mais avec un niveau supplémentaire.

          Dans ce secteur très hétérogène de la ville, nous souhaitions proposer une expérience esthétique homogène aux futurs occupants, afin de renforcer l’identité du lieu. Le nouveau bâtiment est donc banal, c’est-à-dire qu’il a l’air d’avoir toujours été là, sans pour autant recourir à aucune forme qui ne soit pas directement liée à la mise en œuvre des matériaux. Les éléments verticaux de la structure métallique sont marqués par les pilastres ; l’épaisseur des façades autoporteuses, qui ont une seule brique d’épaisseur, prend sens dans sa comparaison avec la massivité des murs de la maison de maître construite de l’autre côté de la cour. De l’autre côté de la rue, la façade des amphithéâtres constitue la réelle limite de la cour.

          Le nouveau bâtiment agit comme un médiateur entre les différentes constructions, qu’elles soient sur la parcelle ou voisines. Son expression retenue lui permet de les mettre en équilibre : chacune d’elles dit que sa voisine est plus belle qu’elle, et il en résulte un ensemble à la fois cohérent et vivant.

          Cette diversité dans l’unité est aussi à l’œuvre dans le bâtiment neuf où le niveau supplémentaire, s’il est doté de baies beaucoup plus grandes que celles des niveaux inférieurs qui reprennent l’ordonnancement existant de la cour, n’en apparaît pas moins comme faisant partie intégrante d’une composition continue.

Prix de la Première Œuvre (2003)

Budget :
1,7 M€HT
Surface :
1 000 m² dont 600 m² neufs
Maître d'ouvrage :
Le Monde diplomatique SA
Statut :
construit
précédent suivant