Réhabilitation d'un grand ensemble
Gonesse
2007 - 2010

          La réhabilitation de ce grand ensemble est une occasion de reconsidérer l’héritage typiquement français que constituent ces opérations de plusieurs centaines de logements constituées, la plupart du temps, du regroupement de plusieurs bâtiments d’un type unique. Souvent mal construits au moyen de systèmes de préfabrication non pérennes et peu performants d’un point de vue énergétique – dans le cas présent, une grille de béton constituée des voiles verticaux et dalles des planchers qui sortent directement en façade, remplie par des panneaux sandwich de quelque centimètre d’épaisseur à peine isolés – ces bâtiments témoignent du mépris dans lequel ont été tenues des populations pour lesquelles les solutions strictement quantitatives des béats de la préfabrication et de l’industrialisation irraisonnée du bâtiment ont été jugées suffisantes.

          Afin de diminuer les déperditions énergétiques et de permettre la réalisation des travaux en site occupé, les bâtiments sont isolés par l’extérieur. Leur image est radicalement modifiée par un revêtement de red cedar, matériau choisi pour deux raisons. D’une part, il crée une unité entre la géométrie du plan masse, qui plie les barres suivant des angles de 60 degrés, et les arbres cinquantenaires qui ornent les jardins ainsi définis par le bâti. D’autre part, le bois est un matériau traditionnel qui exige d’être mis en œuvre par des ouvriers qualifiés disposant, à ce titre, de conditions de travail et de salaires dignes, contrairement à nombre d’ouvriers du bâtiment dont la déqualification est autorisée par les matériaux industriels contemporains. La dignité de ce travail, perceptible à travers la qualité et la précision des détails, devient celle des bâtiments, dont la régularité et la cohérence répétitive est respectée, et en retour, celle d’habitants manifestement traités sans cynisme ni ironie.

          Face aux voies ferrées, des jardins d’hiver en béton et verre sont construits devants les bâtiments existants pour améliorer l’isolation acoustique tout en offrant des espaces supplémentaires aux logements. 

Budget :
13 M€HT
Surface :
39 450 m²
Maître d'ouvrage :
Immobilière 3F
Statut :
construit
précédent suivant